Méthode Belbin

Méthode Belbin

1molecule2014belbinfrance.jpg

Méthode Belbin
 

La cohésion d’équipe fait partie des sujets régulièrement galvaudés, détournés. Une simple formation pour répondre à un problème de communication ou à un besoin de mieux se connaître, n’est généralement pas suffisant pour traiter de la cohésion d’équipe. 
 

Il existe quelques prérequis :

 

  • Existence d'une réelle envie et besoin de travailler ensemble

  • Reconnaissance de chaque participant à son poste et dans ses compétences

  • Un nombre de participants est obligatoirement limité (maxi 9 personnes)

  • Tous les membres de l’équipe ont conscience que pour créer de la cohésion, c’est à dire développer le lien entre eux, ils doivent centrer leurs efforts sur les comportements et les émotions

  • Leur but est d’être une équipe, c’est à dire que le résultat collectif a du sens et doit être supérieur à la somme des résultats individuels.
     

 7  POINTS CLÉS POUR RÉUSSIR UN SÉMINAIRE DE COHÉSION D’ÉQUIPE

 

  1. L’importance d’un diagnostic en amont afin d’évaluer la maturité de l’équipe/groupe et calibrer ainsi les objectifs du séminaire

  2. Veiller à ce que le hiérarchique fasse partie de l’équipe et soit en mesure de prendre « la même» place que les autres membres.

  3. Disposer d’un outil ou d’une méthode pour travailler sur les comportements. La méthode Belbin et l’outil interplace, sont pour moi les plus appropriés.

  4. Démarrer en donnant du sens et une vision partagée

  5. Favoriser l’apprentissage à partir de mises en situation et d’exercices de cohésion

  6. Installer la progression autour des leviers de la cohésion (complémentarité / communication / confiance / leadership alternant / objectif commun)

  7. Définir le mode de suivi. Le séminaire est avant tout une étape de prise de conscience, de réflexion et d’engagement, le suivi est essentiel pour installer le changement.